2021 RÊVE D’UNE FÊTE

« Jusqu’où irez-vous ? » C’est en pensant à cette phrase de l’artiste suisse Christian Robert- Tissot, exposé par le Parcours en 2004, que je me suis dit qu’il fallait, plus que jamais, retrouver le feu sacré de la création artistique. Il m’a semblé alors essentiel de donner carte blanche aux artistes, afin qu’ils nous entraînent dans leurs rêves les plus fous, leurs projets les plus ambitieux, leur folie ordinaire. Pour échapper à notre quotidien. Le Parcours Saint-Germain a 20 ans, une réalité heureuse, festive, mais, au-delà de cette fabuleuse histoire, des questions s’imposent. Comment avoir 20 ans aujourd’hui ? Comment continuer d’exister, de donner du sens ? Comment s’adapter et interpeller alors que nous traversons une période inédite ? Comment résister et célébrer? Comment survivre quand la culture est blackboulée ? Tout est comme suspendu dans un temps infiniment lent où se perdent les contours des choses et où tout flotte dans l’indécision. Une solution s’impose, il faut se réinventer ! Les artistes veulent afficher sur les murs ? Nous disons oui ! Ils veulent reprendre possession de la Place de Furstenberg ? Banco ! Ils veulent un affichage sauvage, c’est interdit! Nous avons dit : allons-y ! Ils veulent remplacer l’affichage des colonnes JCDecaux par de l’art ? Foncez ! Plus que jamais, les artistes nous donnent envie de sauver la vie culturelle et celle de notre quartier, de nous battre encore et encore. Écartant toutes les contraintes, le Parcours Saint-Germain propose une nouvelle respiration! Il nous balade en extérieur, dans les rues, sur les murs, dans les couloirs de la Sorbonne, sur les façades du Théâtre de l’Odéon, ornant les colonnes Morris et décorant les bouquinistes des Quais de Seine… Il s’affranchit des interdits avec des artistes de renom à l’échelle internationale tels que JR, Ugo Rondinone, The Anonymous Project, mais n’oublie pas son rôle de prescripteur de talents en proposant aux étudiants de l’École Nationale Supérieure des Beaux-Arts et de l’École Kourtrajmé de s’exprimer avec des projets ambitieux et forts. Une bouffée d’air, de liberté et de mouvement dans une période immobile, enfermée et masquée. Sortir à tout prix, oser et exister à tout prix ! Tel a été notre défi et notre engagement pour les 20 ans du Parcours, et pour toujours avoir 20 ans.

 

JR, The Anonymous project, Zoé Vayssieres, Alice Anderson, Caroline Achaintre, Moffat Tadakiwa, Desiré Moheb-Zandi, Kenia Almaraz Murillo, Laurent Nicolas, Maloles Antignac, Ugo Schildge, Stephane Calais et l’atelier de l’ENSBA, Ecole Kourtrajmé, William Mackrell, Ugo Rondinone, The Freaks, Frank Horvat et Sarah Contou Terquem, Anita Le Grelle, Laurent Nicolas.

 

fr_FR