Fabrice Hyber

L’activité et la pensée artistique de Fabrice Hyber sont constamment traversées par les notions de mutation et de transformation : le premier artiste quantique. De formation scientifique avant d’entrer à l’Ecole des Beaux-Arts de Nantes, l’artiste conçoit son oeuvre sous la forme d’un gigantesque rhizome qui se développe sur un principe d’échos. Partant invariablement de la pratique du dessin et de la peinture, il investit tous les modes d’expression et diffuse sans cesse son travail d’un médium à l’autre : « Peu importe la matérialité de l’oeuvre, seule compte sa capacité à déclencher des comportements ».

Interférences, interactions, influences sur les comportements… sont au coeur de sa démarche. Sa manière de procéder à géométrie variable s’enrichit chaque fois d’un dialogue avec de multiples disciplines (de la physique aux neurosciences, de l’astronomie à la phytothérapie…) pour renvoyer le spectateur / acteur à un chantier plus vaste.Présent dans de nombreuses collections nationales et internationales, Fabrice

Hyber est intervenu dans une multitude de commandes. Avec la verrière du Lutetia, l’artiste présente l’aboutissement d’une expérimentation sur le verre à laquelle il travaille depuis des années. Première oeuvre publique au monde développée avec cette technique, ici Hyber peint avec de la poudre de verre sur des plaques de verre transparentes, ce qui lui permet de révéler la matière du support. Il en résulte une aquarelle peinte entre l’architecture, le paysage et le ciel.

Hôtel Lutetia, 45 Boulevard Raspail, 75006 Paris