David Nissen

  • Deep Night, C-print sur aluminium, 80 x 120 cm © David Nissen

    Deep Night, C-print sur aluminium, 80 x 120 cm © David Nissen
    34446814722_05dd38726c_b

  • Deep Night, C-print sur aluminium, 80 x 120 cm © David Nissen

    Deep Night, C-print sur aluminium, 80 x 120 cm © David Nissen
    34222750070_1b16e8bb3c_b

  • Deep Night, C-print sur aluminium, 80 x 120 cm © David Nissen

    Deep Night, C-print sur aluminium, 80 x 120 cm © David Nissen
    34478373371_0011ab8e11_b

  • Deep Night, C-print sur aluminium, 80 x 120 cm © David Nissen

    Deep Night, C-print sur aluminium, 80 x 120 cm © David Nissen
    34222875940_de5e7a786a_b

  • Deep Night, C-print sur aluminium, 60 x 90 cm © David Nissen

    Deep Night, C-print sur aluminium, 60 x 90 cm © David Nissen
    34446984762_a661862177_b

  • Deep Night, C-print sur aluminium, 60 x 90 cm © David Nissen

    Deep Night, C-print sur aluminium, 60 x 90 cm © David Nissen
    34478390331_4ab49c10a4_b

Né en 1969, vit et travaille à Paris

David Nissen, Directeur de la Photo sur des courts, des longs-métrages ainsi que pour des spots publicitaires et des clips, dévoile aujourd’hui un travail plus personnel à travers ses séries photos.

Ses tournages en France et à l’étranger sont toujours autant d’occasion d’exercer son œil de photographe, pour réaliser des séries de photos personnelles, intimistes lors de pérégrinations solitaires à la rencontre de lieux qui ont chacun leur histoire à raconter ou à inventer. Les rares êtres humains qui y apparaissent prennent des allures de personnages de films dont on aimerait connaître les pensées énigmatiques.

« Etre contemplatif est indispensable lorsque l’on est photographe, marcher, conduire, tout en écoutant de la musique, sont pour moi des façons de laisser venir l’inspiration.

Je cherche des lieux qui dégagent une certaine puissance, des ambiances lumineuses singulières, des atmosphères qui ont une histoire à dévoiler. Mon but est de permettre au spectateur d’entrer dans l’image pour y établir sa propre mise en scène, comme un réalisateur le fait en cherchant des décors pour donner corps à son scénario.

Un regard cinématographique oriente mes escapades photographiques, je suis animé par la volonté d’emmener le spectateur dans une fiction où il devient lui même acteur, où il n'est pas passif, c’est un échange de regards.

Mes déambulations photographiques sont délibérément picturales et émotionnelles car en photographiant soit à travers les impuretés d’une vitre, d’une vitrine soit au travers de l’eau, je cherche une matérialité, une épaisseur que l’on rencontre uniquement en peinture.

Directeur photo et photographe sont mes deux métiers : deux passions qui se confondent et se nourrissent l’une de l’autre... »

Texte de Aurélie Mestelan, attachée de presse

 

davidnissen.fr

 

HOTEL PAS DE CALAIS : 59 RUE DES SAINTS-PERES, 75006 PARIS